Budget Construction Maison

Le budget de construction de maison prend en compte de nombreux facteur. Maisons ARLOGIS répond à vos questions à travers cette page.

1) Quels sont le budget et les frais liés à l’achat d’un terrain pour une construction de maison ?

Un terrain constructible possède une certaine valeur et son prix varie en fonction de sa taille et de sa localisation. Pour l’acquisition d’un terrain constructible, vous pouvez passer directement par le vendeur ou celui-ci peut faire le choix de passer par une agence auquel cas des frais s’ajouteront au prix initial. Nous parlons dans ce cas de prix F.A.I. (Frais d’Agence Inclus). Au prix du terrain dans le budget total de la construction de maison s’ajoutent des frais de notaire. Ils se ventilent en 3 sous-catégories : les droits de mutation (frais fiscaux collectés par le notaire pour le compte du Trésor Public), la rémunération du notaire pour son travail ainsi que des frais divers. Dans le plan de financement, Maisons ARLOGIS prévoit toujours une provision concernant les frais de notaire de façon que le budget soit le plus précis possible.

2) Quels sont les frais complémentaires à prévoir pour un terrain dans un budget de construction de maison ?

Si le terrain constructible n’est pas viabilisé, vous devez réaliser des travaux notamment pour le raccordement au réseau d’assainissement collectif ainsi que les branchements aux réseaux d’électricité et d’eau courante. Le budget précis dépend de la distance entre votre maison et les réseaux à raccorder. Les professionnels fixent souvent un prix au mètre. En complément si le terrain n’est pas borné, il faudra considérer les frais de découpage et de bornage par un géomètre. Cela reste assez rare. Pour un terrain en lotissement, le lotisseur se charge du bornage. Vous pourriez avoir besoin de faire poser des bornes pour un terrain qui serait découpé afin de créer plusieurs parcelles constructibles.

3) Quels sont les taxes et impôts à prévoir dans un budget de construction de maison ?

La taxe d’aménagement (qui a remplacée la taxe locale d’équipement TLE depuis 2012). Perçue par les collectivités locales, elle finance la politique urbaine et la protection des espaces. Son calcul est complexe, il comprend une part départementale et une part communale (le taux est variable d’une commune à une autre). Vous pouvez bénéficier d’une exonération partielle si vous avez bénéficié d’un prêt à taux zéro (PTZ) pour le financement de votre maison sur-mesure. En parallèle, il est possible de bénéficier d’une exonération de taxe foncière pendant 2 ans.

REMARQUE : Le montant des taxes et impôts varie d’une ville à une autre. Nous pouvons constater des écarts conséquents entre deux villes voisines. Renseignez-vous donc auprès de votre constructeur. La différence de budget à prévoir peut impacter votre choix de ville pour la construction d’une maison.

4) Quel budget pour la partie « construction » d’une maison ?

Il n’existe pas de budget type pour une construction de maison. Même si deux maisons semblent se ressembler, il existe de multiples éléments qui modifient considérablement le budget de construction :

  • Maison catalogue ou sur-mesure : Si vous optez pour une maison basée sur un modèle existant, le prix sera logiquement moins élevé. Le constructeur répète la même maison ce qui entraîne des économies d’échelle. En revanche, oubliez la maison qui vous ressemble pleinement. C’est à vous de vous adaptez à elle. Généralement, il existe un écart de budget de construction d’environ 30 à 40% entre de la maison « catalogue » et du « 100% sur-mesure ».
  • Les matériaux : Une fois la maison livrée, il est compliqué de savoir quels matériaux ont été utilisés ainsi que la méthode de construction pratiquée. Pourtant, cela peut impacter considérablement la qualité d’une construction. Votre maison sera moins bien isolée mais également la résistance dans le temps peut diminuer. Sans être un spécialiste du bâtiment, il est quasiment impossible d’identifier les différences et en quoi cela impacte le budget de construction de la maison.
  • Le niveau de finition au moment de la livraison : Pensez à demander précisément dans quel état sera livrée la maison. Une visite de maison prête à être livrée peut s’avérer indispensable. Peindre les murs et les plafonds d’une maison d’environ 100 m² peut facilement coûter 10.000€. A vous de voir les travaux que vous êtes prêts à prendre à votre charge !
  • Les équipements : Le prix d’une chaudière et d’une pompe à chaleur sont très fluctuant. Cela peut coûter quelques centaines d’Euros comme plusieurs milliers. Généralement c’est un aspect que les familles oublient quand ils négocient leur contrat de construction de maison. Vérifiez les marques et les produits installés sans quoi vous risquez de devoir les changer rapidement. Il y a aussi les équipements liés à la domotique et les volets roulants. Certains constructeurs les prévoient dans leur budget de construction de maison et d’autres non. Bien évidemment cela peut engendrer une différence de prix de plusieurs milliers d’Euros. Dans certains cas, il sera techniquement compliqué et/ou très onéreux d’installer certains équipements une fois la maison finie.
  • Les garanties : Tous les constructeurs ne sont pas CCMIstes. Si vous optez pour un maître d’œuvre, vous n’avez pas de garanties. Vous signez en direct avec tous les artisans. S’ils font faillites ou que le travail est mal fait, vous êtes responsable et vous devrez payez les travaux nécessaires. A noter aussi que certains organismes bancaires refusent de financer un budget de construction pour une maison sans « CCMI ».

REMARQUE : Il est presque impossible d’avoir deux projets de maisons identiques provenant de constructeurs différents. Prenez donc le temps de bien identifier les points clés qui devront être communs à tous les projets qui vous sont présentés.

5) Quelles garanties sont comprises dans le budget de construction de maison ?

Dans le CCMI (contrat de construction d’une maison individuelle) est mentionné le prix de la maison. Il comporte également plusieurs garanties comprises de base dans votre contrat :

  • Garantie Dommages-Ouvrage : Elle vous permet en cas de sinistre d’être remboursé pour l’ensemble des travaux de réparation des dommages couverts par la garantie décennale et ce, sans attendre qu’intervienne une décision de justice.
  • Garantie de livraison : Elle assure la livraison de la maison dans les coûts et délais convenus en cas de défaillance du constructeur.
  • La garantie de parfait achèvement : Elle est valable un an à compter de la réception des travaux. Elle s’applique aux réserves mentionnées dans le procès-verbal de réception et aux vices cachés.
  • Garantie biennale : Elle impose à l’entreprise qui a réalisé la maison, de réparer ou remplacer les éléments d’équipement qui ne fonctionnent pas correctement.
  • Garantie décennale : Elle couvre tous les désordres graves qui affectent la construction et peuvent en altérer la solidité pendant 10 ans. Le délai démarre le lendemain de la signature du procès verbal de réception de la maison avec ou sans réserve.

REMARQUE : Le contrat de construction d’une maison individuelle (CCMI) n’augmente pas le budget de construction d’une maison. En effet, il n’engendre aucuns frais supplémentaires car il ne nécessite pas de l’intervention d’un notaire.

budget-construction-maison-3-768x644
Les garanties offertes par Maisons ARLOGIS pendant et après la construction de votre maison

Vous avez des questions ?

Arlogis Normandie : 02 35 06 96 19
Logo Google

4.5

Logo Immodvisor

4.9