Assainissement
d'une maison neuve

L’ASSAINISSEMENT D’UNE MAISON A CONSTRUIRE

Pour construire une maison sur un terrain, il est impératif d’assurer la viabilisation d'un terrain constructible de celui-ci en raccordant tous les réseaux nécessaires (eau, électricité, tout à l’égout, réseaux d’eau pluviale, gaz si besoin…). Parmi ces réseaux, on retrouve ceux qui vont traiter les eaux usées de la maison. Il s’agit alors de l’assainissement. En effet, l’assainissement d’une maison représente la mise en place des structures permettant de récupérer, de stocker et d’épurer les eaux usées de la future maison. Le traitement des eaux usées est indispensable pour éviter de potentiels risques pour la santé et l’environnement. Les eaux usées concernées par ces travaux sont les eaux usées domestiques. On retrouve deux catégories : les eaux dites ménagères (cuisine et salle de bain) et celles dites eaux-vannes (toilettes).

____________________________

LES TYPES D’ASSAINISSEMENT

L’assainissement collectif ou tout à l’égout

Si le terrain dépend d’une zone d’assainissement collectif, il faudra se raccorder au réseau. Il n’y a pas de traitement sur le terrain. Comme en ville, il y aura une bouche par laquelle la maison va évacuer les eaux usées. C’est le cas le plus simple et le moins cher. Le propriétaire devra alors payer une redevance liée aux coûts d’investissement et d’entretien.

L’assainissement individuel ou assainissement autonome

Chaque maison traite individuellement ses eaux usées et eaux de pluie sur la parcelle. En effet, l’ensemble des eaux usées domestiques est collecté et traité sur place. Selon la nature du sol et un certain nombre d’autres critères, différents systèmes pourront être envisagés. Ils sont divisés en deux grandes catégories : les filières traditionnelles (les plus connues) et les filières agréées. Généralement, les terrains en ville ou en lotissement dépendent de zones d’assainissement collectif. Ce sont davantage les terrains en campagne qui nécessitent la pose d’un système d’assainissement autonome.

____________________________

QUELLES DÉMARCHES ?

Le constructeur inspecte dans un premier temps si la parcelle est desservie par un réseau de traitement des eaux usées. Si tel est le cas, le terrassier devra, lors de la construction, raccorder directement le réseau avec des tuyaux. Si le terrain n’est pas desservi, une étude de sol sera lancée. Selon les résultats de cette étude, des systèmes particuliers et adéquats vont être mis en place : filtre à sable, filtre à sable drainé, avec ou sans pompe de relevage, filière avec des micros stations, filière compacte… L’assainissement d’une maison individuelle constitue une étape indispensable qui doit être déposée au permis de construire. En effet, le système d’assainissement est défini au préalable avant le dépôt du permis. Lors de la phase de réalisation des plans, le constructeur instruit la filière qui correspond.

____________________________

QUAND RÉALISER L’ASSAINISSEMENT ?

Une fois le permis de construire validé, c’est le terrassier qui réalise l’assainissement et qui est tenu de respecter les systèmes adéquats. L’assainissement intervient à mi chantier, une fois les fondations posées. En effet, il faut que le gros œuvre et la plomberie soient réalisés pour pouvoir faire les raccordements. Le maçon pose au préalable les tuyaux de la maison et le terrassier se raccorde dessus. Le raccordement prend en moyenne une journée de travail.

Votre constructeur de maison peut vous conseiller sur ce type d'assainissement mais ne réalise pas cette prestation. En cas de problème, c'est le terrassier qui a effectué ces travaux et son assurance qui prendront en charge les travaux ou ajustement nécessaires.

 

Article rédigé avec la participation de Maisons Arlogis Limoges